• Bandeau2

Le LFM obtient le label E3D pour 3 ans

Depuis septembre 2015, le LFM est labellisé « E3D niveau 2 », par l’Académie de Toulouse, une distinction mise en place depuis 2014 pour accompagner et reconnaître les établissements engagés dans des démarches de développement durable.

UN JARDIN POTAGER SCIENTIFIQUE

experience-racines-et-feuilles-GSLe jardin pédagogique des cycles 1 et 2 a centré son activité pendant le deuxième trimestre sur la recherche scientifique avec des des expériences et des découvertes différentes en fonction du niveau des élèves.

Les élèves de petite section ont étudié les différentes parties d’une plante et ont découvert qu’en fonction des légumes et des fruits, certaines parties étaient comestibles : les racines des carottes et des radis, les feuilles des laitues, les fruits du fraisier et les graines des petits pois et des tournesols…

Les élèves de moyenne section ont observé qu’il existait différentes formes de racines et ont appris à reconnaître les parties d’une fleur. Ils ont été surpris par le fait que certaines fleurs soient comestibles comme les soucis et les capucines, et encore plus en découvrant que les fleurs se transformaient en fruits. Les enfants sont arrivés tout seuls à cette conclusion en observant un fraisier !

LE CO-VOITURAGE POUR CONDUIRE SES ENFANTS À L’ÉCOLE

logofamilyescoolSe déplacer autrement et privilégier les modes de transport moins polluants font partie des objectifs que le LFM se fixe depuis plus de 2 ans dans le cadre de sa démarche de développement durable.

Ainsi, le co-voiturage qui se pratique de plus en plus en Europe, peut être aussi un moyen de déplacement intelligent pour conduire ses enfants à l’école.

En se connectant sur la plateforme en ligne « FamilyEsCool », les parents d’élèves du LFM qui le souhaitent peuvent s’inscrire gratuitement et en toute confidentialité, et rentrer en contact, grâce à une messagerie sécurisée, avec d’autres parents d’élèves vivant dans le même secteur. Ce service permet de mettre en place des solutions de co-voiturage adaptées aux besoins et aux disponibilités de chacun.

MISE EN PLACE DE PÉDIBUS POUR VENIR AU LFM

Logo-LFM-pedibus-3Venir à pied à l’école, tel est l’un des objectifs de la démarche de développement durable du LFM.

Pour cela, une réflexion a été engagée sur la mise en place de PEDIBUS. Ils s’agit de groupes organisés d’enfants scolarisés qui empruntent le même trajet entre leur maison et l’école, généralement accompagnés par un adulte et selon des trajets pré-établis.

Vous trouverez ci-après plus d’informations sur ce projet et des cartes présentant deux itinéraires qui correspondent aux trajets de nombreux élèves de l’établissement : Pedibus au LFM

Si vous êtes intéressés pour être parent accompagnateur d’un pedibus (même seulement de temps en temps) ou utilisateur d’un pedibus, vous pouvez nous envoyer un message à l’adresse suivante : e3d@lfmadrid.eu

LES COLLÉGIENS PROPOSENT LEURS SOLUTIONS CONTRE LE RÉCHAUFFEMENT CLIMATIQUE : RETOUR EN IMAGES SUR L’OPÉRATION « MA PLANÈTE EN 2050 »

2015-11-03-ma-planete-claudia-ministreArticle repris sur le site de l’AEFE www.aefe.fr

Le 3 novembre 2015, à l’initiative de France Info, 1 000 collégiens de France et du réseau scolaire français à l’étranger étaient réunis dans le grand auditorium de la Maison de la Radio à Paris pour présenter leurs solutions pour une planète plus verte. Un engagement salué par la ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche, Najat Vallaud-Belkacem, venue les encourager.

À l’approche de la COP 21, pas moins de 1 000 collégiens étaient réunis dans le grand auditorium de Radio France, en présence de Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche. Sur une scène transformée en plateau de télévision, les délégations issues de toutes les académies de France et du réseau d’enseignement français à l’étranger ont fait entendre la voix de la jeunesse dans la lutte contre le changement climatique. Parmi elles, quatorze élèves venus de Beyrouth, Bangkok, Madrid, Moroni, Nouakchott, São Paulo et San Salvador ! Une « classe du monde » qui a donné « une dimension vraiment planétaire à l’événement » a fait remarquer le président-directeur général de Radio France, Mathieu Gallet.