• Bandeau2

Primer número de « La Voz del Planeta », el periódico sobre medioambiente escrito por los alumnos de 6e

Tras un largo y encomiable trabajo, ¡La Voz del Planeta corre de boca en boca! No es un periódico cualquiera, cada página recoge las esperanzas, los miedos y las reivindicaciones de la llamada generación Greta: un grupo de jóvenes de entre 11 y 12 años, con grandes inquietudes medioambientales, deseosos de fomentar una verdadera conciencia ecológica entre sus lectores. Como no cabían todos en 16 páginas, tuvimos que limitar el número de periodistas a los alumnos de 6ème 8 y 6ème 7.

Web Radio COP25 : l’idée de « respect de la nature » existait-elle dans les sociétés grecques et romaines de l’Antiquité ?


Dans l’Antiquité, les Grecs et les Romains considéraient la nature qui les entourait comme un monde peuplé de dieux et de divinités. Les hommes devaient les craindre et s’attirer leur bienveillance, en particulier en leur vouant un culte et en leur dédiant un grand nombre de rituels. De même, les philosophies que ces peuples ont développées, comme l’épicurisme et le stoïcisme, prônaient une vie proche de la nature et même conforme à la nature : le bonheur serait à rechercher dans une vie faite de plaisirs simples, loin de l’artifice et de la décadence de la vie urbaine, on pourrait même dire loin de la modernité.

Pour autant, peut-on dire que la vie et les activités des hommes de l’Antiquité respectaient l’environnement ? Peut-on dire que les Grecs et les Romains avaient une « conscience écologique » ?
C’est à ces questions que les élèves latinistes de première (1ère1, 1ère2) ont cherché à répondre dans cette série de podcasts à écouter en cliquant dessus :
   – « La pollution dans le monde romain »
   – « À Rome, vivre selon la nature »
   – « La dégradation des paysages et produits naturels à Rome »
   – « La destruction des forêts dans le monde romain »
   – « La théorie des climats à Rome »

Les collégiens se mobilisent pour le climat

« Ta planète, tu la veux bleue ou bien cuite ? » « Quand c’est fondu, c’est foutu ! » « Pas de nature, pas de futur », les pancartes et les slogans étaient nombreux, ce vendredi 11 octobre 2019 au matin, dans la cour du collège où les élèves ont organisé une manifestation pour le climat..

Ceux qui le souhaitaient pouvaient venir habillés en vert, réaliser une pancarte et scander leurs slogans au mégaphone. Protester un vendredi n’est pas un hasard, cela fait écho aux manifestations de jeunes pour le climat, ayant lieu ce jour de la semaine. Ainsi, les élèves ont pu témoigner de leur préoccupation pour le dérèglement climatique, de leur engagement et de leur énergie pour faire changer les choses.

La mobilisation continue puisque de nouvelles actions sont prévues !

Le cœur des élèves de primaire bat pour le climat

Vendredi 27 septembre, les classes de CPB, CE1J, CE2G, CE2D, CE2H, CM2A et de CM2F se sont rassemblées pour témoigner de leur engagement pour l’environnement.

Les élèves tenaient à faire une action symbolique avec leurs professeurs, à l’occasion de la grève mondiale pour le climat. Ils ont donc décidé de réaliser une photo pleine de sens. Devant la porte 4 du LFM, des élèves ont formé un cœur battant pour le climat. Pour le protéger, leur camarades ont fait plusieurs rondes tandis que d’autres brandissaient des feuilles de couleur verte, rappelant l’environnement et la biodiversité.

Les éco-délégués : premiers acteurs du développement durable au sein de notre communauté

Depuis 2015, le Lycée Français de Madrid est labellisé E3D (Etablissement en Démarche de Développement Durable) niveau 2 par l’académie de Toulouse. Ce label distingue les établissements engagés en faveur de l’environnement. Cette démarche éco-responsable concerne tous les acteurs de notre communauté scolaire depuis 2013.

Les éco-délégués sont les représentants élèves de l’E3D au sein de l’établissement. Tout au long de l’année, ils réfléchissent et échangent entre eux lors de réunions, avec leurs camarades, leur classe, leurs enseignants et les personnels d’éducation sur les thématiques d’environnement et d’éco-citoyenneté. Ils proposent et montent des projets concrets pour sensibiliser

Le LFM fait place à sa 2e édition du « Parking Day » !

À l’occasion de la Semaine Européenne de la Mobilité, le LFM a participé le vendredi 21 septembre au « Parking day », un projet en collaboration avec la Ville de Madrid.

Qu’est-ce que le «Parking day» ?
Chaque année, et ce depuis 2005, cette action a lieu le 3ème weekend de septembre et mobilise citoyens et artistes pour transformer temporairement des places de parking en espaces végétalisés, artistiques et conviviaux.